Lézard de Bois

Via-Ferrata Ain • jura • rhône-alpes

Les montagnes de l'Ain et du Jura nous offrent ici trois magnifiques via ferrata. A proximité de Lyon et de Genève, venez-vous perdre au coeur du massif du Bugey ou au dessus du magnifique lac de Vouglans pour des sensations garanties.

Via Ferrata___________________________________________

Voilà le meilleur moyen d’appréhender les sports de verticalité. Entre la randonnée et l’escalade, vous cheminerez en toute sécurité sur des parois, à l’aide de câbles, d’échelles et de barreaux, ancrés dans le rocher. Les via ferrata de l'Ain et du Jura vous offriront de magnifiques points de vue, que seuls les grimpeurs peuvent admirer.

Trois parcours sont possibles : de l'initiation à la plus vertigineuse, offrants des difficultés variées et des paysages différents, je vous guiderais en toute sécurité.

Attention ! La via-ferrata n'est pas à sous estimer quelle que soit sa difficulté. Elle est classée comme une activité à risque. Si vous êtes novice, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel : il vous donnera les conseils adéquats et assurera la sécurité en cas de problème.

Pour plus détails, cliquez sur les vignettes ci-dessous

 

Matériel fournis_______________________________________________

  • Longe de via ferrata
  • baudrier
  • casque

 

Possibilité de combiner avec le canyon de Chaley ou de l’escalade dans le cadre d’une journée complète. 20min de route suffise pour rejoindre les différents sites.

L'info du lézard : les origines de la via ferrata_____

C’est désormais une activité sportive à part entière de la montagne. Signifiant en italien « voie ferrée », la via ferrata, iron way ou trail en anglais, est un itinéraire sportif aménagé dans une paroi rocheuse.

C’est au géographe et chercheur alpin autrichien Friedrich Simony (1813-1896), que l’on doit la paternité de la via ferrata. Il équipa la toute première au Hoher Dachstein, le sommet du massif du Dachstein, véritable temple de l’alpinisme  et de l’escalade, au point que, selon la saison, on y fait la queue.

Cette idée de la via ferrata fut ensuite reprise par les militaires italiens, dans les Dolomites, comme moyen pour porter des charges lourdes. Parmi ces via ferrata, la Marmolada, soit le plus haut sommet des Dolomites (3343 mètres d’altitude), aménagée en 1903 et aujourd’hui l’une des via très courues.

A partir de 1988, la via ferrata franchit les Alpes pour devenir également française. Depuis lors, les massifs français recensent près de deux cents via ferrata, la majorité néanmoins toujours concentrée dans les Alpes, ce qui ne retire rien de nos belles via ferrata dans le département de l'Ain.